Est-ce un bon moment pour acheter un appartement ou une maison ?

Immobilière pujol | Nous croyons que l’immobilier est fait de belles expériences

Acheter ou attendre : loupez-vous une opportunité ?

Impossible de répondre à cette question de manière tranchée ou simpliste, car il y a trop de facteurs à analyser. Pour rajouter à cette complexité, les quartiers évoluent dans différentes directions.Personne n’a encore suffisamment de recul pour comprendre les tendances récentes post-confinement du marché.

Les économistes prédisaient une baisse de 2 à 10% d’ici la fin de l’année 2020 avant reprise. La baisse est probablement en cours en moyenne et dans certains secteurs mais comme vous le savez, dans l’immobilier il y a toujours des reprises et des rattrapages.  La question de la baisse ne porte que sur la durée et la profondeur de la baisse mais aussi sur la date du retournement à la hausse.

Les opportunités du moment :

Bon OK les intérêts sont bas, vous le savez et c’est ce carburant qui explique la légère augmentation des prix en 15 ans dans notre ville et la flambée à Paris, Lyon, Bordeaux.


Les points qui sont à prendre en compte :
– Il y a moins de compétition, car certains acquéreurs potentiels travaillent dans des secteurs en difficulté (hôtellerie, restauration, événementiel, aéronautique). Compte tenu des difficultés de leur entreprise, ils ne vont pas se lancer dans des projets d’acquisition. Cela représente au moins entre 10 et 20% d’acheteur en moins.
– Les vendeurs sont plus flexibles sur le prix et moins patients : Ils ressentent l’anxiété économique, la création de dettes, la création de monnaie : ils perçoivent le risque donc sont plus enclins à négocier, à se montrer souples et ils ont raison.

Ces deux points font que les ventes se concluent depuis le 11 mai pour ceux qui ont les situations professionnelles.

Mais il est toujours compliqué de trouver son bien :


– L’offre est faible. Elle a toujours été faible et ces dernières années, elle s’est réduite de manière drastique. L’offre de bien à louer ou à vendre (en nombre de bien) est la plus faible depuis que je fais ce métier. Que ce soit en location ou en transaction. Airbnb, appartement et immeubles non habitables, construction ou rénovation bloquées, etc…


– Le taux d’intérêts montent. Ils sont encore bas, et les banques ont durci leurs conditions d’octroie de prêt. Les dossiers qui étaient à peine dans les clous des ratios bancaires ne passent plus. Les refus de prêt sont plus importants et sans compter la hausse des taux qui est en cours.

Mais ce qui compte, c’est VOUS :

En fait tout ce que j’ai écrit ci-dessus n’est pas très important. Car l’essentiel, c’est vous.


Si c’est votre moment, si vous en avez envie, si vous vous sentez bien dans un quartier, dans un lieu, dans un appartement c’est l’essentiel.


Intellectualiser son achat en tentant de choisir le bon moment est une erreur. Vouloir faire une affaire, choisir le bon moment de marché c’est se donner des prétextes pour ne rien faire ou pour laisser dominer la peur de mal faire.


Je n’ai jamais choisi le moment des achats que nous avons fait. Ils sont arrivés à un moment, parfois sans chercher ou en débutant notre recherche, ils nous convenaient. J’ai très rarement négocié (en fait une seule fois), car l’appartement, le placement ou la maison que nous avons acheté nous convenait et que c’était le moment pour nous de l’acheter.


Je vous souhaite que ce soit votre moment ou si ce n’est pas pour demain, que ce moment soit pour après-demain ou jamais si ce n’est pas votre truc d’acheter votre chez soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.